mieux-etre.ch

Dire "Adieu!"

La question

Ma mère est subitement morte il y a un mois. Personne ne s’y attendait et le choc fut très rude. Je l’avais un peu négligée, ces derniers temps, parce que j’avais beaucoup à faire. Ce qui me chagrine le plus, c’est que je n’ai pas eu le temps de lui dire “adieu” et de la remercier pour tout ce qu’elle m’a donné. Que puis-je faire pour échapper à ce sentiment de culpabilité ?

Le proverbe du sage Nô-Mi

Si tu veux honorer la beauté que te donnent tes roses, avant de t’extasier devant elles, cultive d’abord avec soin et amour la terre qui leur a permis d’éclore...

 

La réponse du psy

Le décès d’un être aussi proche que la mère ou le père constitue toujours une épreuve très lourde et la plaie que l’on sent dans son coeur et dans son âme met plusieurs mois à guérir. La disparition subite de quelqu’un suscite souvent le genre de sentiment que vous décrivez. Soudain l’on réalise qu’il est trop tard pour exprimer quelque chose de très profond, que les conventions et le stress de la vie quotidienne nous ont empêché de formuler de façon adéquate. Mais je vous conseille de ne pas vous sentir coupable car, en fait, on n’a jamais l’occasion de prendre congé définitivement de l’autre. Votre mère restera à jamais dans votre coeur et le meilleur moyen de lui témoigner votre reconnaissance, c’est de vous montrer forte et de ne jamais oublier que vous devez votre attention et votre dévouement à ceux qui vous entourent, ceux qui ont besoin de votre aide et de votre soutien. Ce que vous êtes aujourd’hui, vous le devez en partie au travail de votre maman et c’est là sans doute la plus belle récompense qu’elle ait pu emporter au-delà de son existence terrestre. Aujourd’hui, votre contribution aux instants de bonheur que vivent vos proches constitue la formule la plus adéquate pour lui dire ce fameux “MERCI”.