mieux-etre.ch

Fantômes contre fantômes

La question

J’ai récemment fait un séjour en Écosse et j’y ai visité de nombreuses vieilles demeures. Très souvent, notre guide a affirmé que ces maisons étaient régulièrement hantées par des fantômes illustres. Est-ce un truc touristique pour épater le client ou une réalité ? Les fantômes, à votre avis, existent-ils ?

 

La réponse du psy

Les questions liées aux phénomènes que l’on appelle “paranormaux” sont toujours à traiter avec une grande prudence. En effet, ce type de manifestation difficile à contrôler et à expliquer suscite facilement d’épineuses controverses. Certains affirmeront haut et fort qu’il ne s’agit que de mensonges issus de l’imagination trop fertile de charlatans, d’autres clameront qu’ils ont été témoins de faits troublants qui les plongent dans une profonde perplexité. Cependant il est fort probable que si les fantômes existent, ils ne sont pas dociles au point d’élire “domicile” précisément là où le tourisme local en a besoin. Les bâtisses sombres qui se dressent solitaires au milieu des landes écossaises n’auraient sans doute pas le même attrait si elles n’étaient pas hantées par quelques âmes en peine qui hurlent leur tristesse à travers la nuit opaque et arpentent laconiquement les couloirs poussiéreux de ces manoirs silencieux. La science a souvent tendance à écarter tout ce qui sort du domaine rationnel et explicable. Il est effectivement difficile d’admettre que certaines choses échappent au raisonnement humain et qu’il faut se résoudre à accepter de vivre côte-à-côte avec l’inexplicable, l’intangible. Bien entendu, il faut se méfier des modes qui ont l’art de tromper nos sens : il suffit par exemple de rapporter dans les médias que des ovnis ont été aperçus dans tel ou tel endroit pour voir soudain affluer les témoignages concrets. Le moindre nuage, reflet dans le ciel, jeu de lumière devient une soucoupe volante en puissance et notre imagination fait le reste... Dans les années trente, on a pu ainsi assister à une véritable hystérie collective aux États-Unis, lorsque le grand Orson Welles fit diffuser à la radio un épisode de la “Guerre des Mondes” sous forme d’un reportage, faisant croire à des millions de gens que les extraterrestres débarquaient en force sur le territoire américain. Les forces de l’ordre reçurent des milliers d’appels d’auditeurs qui juraient avoir réellement vu les vaisseaux spatiaux dans le ciel. Même chose lors de la sortie, dans les années septante, du fameux film de William Friedkin “L’exorciste”. Les prêtres eurent alors une avalanche de demandes très sérieuses, les priant de venir libérer des personnes sous l’emprise du démon. Je ne me prononcerais donc pas quant à l’existence - ou non - de fantômes mais s’ils nous entourent, je ne pense pas qu’ils “squattent” consciencieusement les lieux en fonction des besoins touristiques d’une région. La mélancolie grandiose qui se dégage des magnifiques paysages de l’Écosse a de quoi aiguiser l’esprit et c’est vrai qu’on verrait bien des êtres de la famille des ectoplasmes y attendre la fin de l’éternité. Mais pourquoi se cantonner dans des immenses demeures froides et sombres, alors que votre salon, après tout, est bien plus accueillant ? Si les esprits frappeurs et autres hôtes de l’au-delà hantent notre quotidien, alors il y a fort à parier qu’ils sont partout. Et, dans ce cas, pas besoin d’office du tourisme pour les mettre en valeur : ils sauront bien se faire leur propre publicité !