mieux-etre.ch

Violence conjugale

La question

Mon mari m’assaille continuellement d’injures obscènes et sa violence à mon égard ne connaît plus de limites. Malheureusement, il a été victime d’un grave accident et il dépend de moi pour beaucoup de choses. Mais je ne supporte plus cet enfer qui a des répercussions graves sur ma vie professionnelle et sur mon moral.

 

La réponse du psy

Votre question soulève un vaste problème que je formulerais ainsi : jusqu’à quel point se sent-on responsable de quelqu’un qui dépend de nous, suite à un accident ou une maladie ? Vous décrivez votre vie comme un enfer mais vous ne vous sentez pas le courage de quitter votre mari car vous vous sentiriez alors coupable d’abandon. Vous avez l’impression que cet acte serait malhonnête car vous lui êtes indispensable. D’un côté, il y a l’attitude de cet homme qui vous en fait voir de toutes les couleurs, de l’autre votre conscience qui est prête à vous rendre coupable de basse négligence... Vous préférez dès lors endurer les injures et les brimades car vous n’avez pas à prendre une décision qui ferait de vous un bourreau. Comme le remarquait le Sage Nô-Mi : “Donne au plus vil des tyrans un destin de martyr et toute un peuple l’encensera, car l’homme est plus sensible à la douleur de celui qui souffre qu’à la détresse de celui qui fait souffrir”. Je vous conseille donc vivement de faire le point de la situation et de bien situer votre responsabilité à l’égard de votre mari. Parlez-en à une personne de confiance, une amie ou quelqu’un qui vous connaît bien. La dépendance de votre mari ne doit pas devenir votre calvaire et vous avez le droit d’exiger respect et déférence. Refusez le rôle de victime soumise et accablée et prenez la place que vous méritez, à savoir celle d’une femme qui montre beaucoup de dévouement mais qui place clairement des limites et garde à son bien-être personnel l’importance qui lui revient, c’est-à-dire la première ! Et si votre mari refuse de comprendre, considérez que c’est un acte de survie que de faire vos bagages et de quitter cet environnement qui, à terme, risque de vous détruire définitivement...