mieux-etre.ch

Plus rien à dire

La question

J’ai prochainement une réunion avec d’anciens copains d’études avec lesquels j’étais très lié autrefois. Or, je me rends compte que la vie nous a séparés et que je n’ai pas envie de renouer avec le passé, d’autant plus que je suis très occupé par mon travail. Je me sens cependant très seul actuellement et ma femme me reproche de ne pas savoir cultiver l’amitié. Qu’en pensez-vous ?

Le proverbe du sage Nô-Mi

Un jardinier avisé ne plante jamais ses graines dans une terre devenue aride...

 

La réponse du psy

La vie est faite de rencontres et de séparations. Chacun évolue différemment, selon les circonstances de l’existence, les aléas du destin et les contextes de la vie. Il est parfaitement naturel, un moment donné, de se dire que le passé appartient définitivement au rayon des bons souvenirs et de vouloir porter toute son attention sur le présent en esquissant déjà l’avenir. Recréer artificiellement des liens qui se sont naturellement relâchés au cours des mois et des années, ce n’est pas ce que l’on entend par “cultiver une amitié”. Cette entente particulière entre deux êtres a un côté intemporel, et, que les contacts soient réguliers ou espacés, la nature de cet attachement ne varie pas et ne constitue jamais un “poids”. Votre femme vous voit sans doute très affairé et absorbé par vos projets actuels et pense que ce serait une bonne chose que vous consacriez davantage de temps aux autres. Votre évolution personnelle ne donne pas la priorité aux “relations” et vous n’avez pas envie de vous lancer dans des mondanités. Je vous conseille donc de suivre votre instinct et de renoncer à vous forcer à assister à une rencontre qui vous pèse. Mais veillez à garder tout de même un petit peu de place dans votre vie pour quelques personnes que vous aurez choisies et dont la compagnie, de temps en temps, vous permettra de sortir de votre univers professionnel.