mieux-etre.ch

L’art de se présenter

La question

Comment donner la meilleure impression de soi...

 

La réponse du psy

Les mains moites et les jambes fébriles, vous franchissez le seuil de la porte de l’entreprise qui vous accueillera peut-être en apprentissage. Difficile pour l’instant d’imaginer que, si tout se passe bien et que la chance est de votre côté, cet endroit vous sera un jour aussi familier que votre classe actuelle. Il s’agit d’abord de vous annoncer à la réception. C’est le premier truc à ne pas rater: chez son dentiste on peut à la limite se contenter de marmonner son nom à travers une mâchoire crispée mais là, veillez à faire une entrée aussi polie et courtoise que possible. Évitez tout ce qui détonne: se présenter à un entretien n’est pas une simple formalité administrative mais un moment presque solennel et la première impression que l’on aura de vous peut s’avérer capitale au moment du choix de “l’élu(e)”. Les parents se demandent souvent s’ils doivent ou non accompagner leur enfant. Il n’y a pas de règle et la présence du père ou de la mère ne constitue nullement un signe que le jeune manque de maturité. Au contraire, c’est parfois plutôt rassurant de sentir que le futur apprenti peut compter sur le soutien de sa famille. Mais comme toujours, tout est question de mesure: on imagine facilement l’effet négatif d’un rendez-vous où la maman répond à toutes les questions, alors que son fils ou sa fille mâchonne silencieusement un chewing-gum dans son coin... La durée de cette interview est en général assez courte, le temps de faire plus ample connaissance, de compléter quelques informations qui apparaissent dans le dossier, de présenter l’entreprise et ses possibilités d’apprentissage et de convenir des démarches suivantes: examen d’aptitudes, stage pratique, visite des lieux, etc... Dans de très nombreux cas, cette étape vise à sélectionner une petite dizaine de candidats et de candidates qui feront partie du peloton de “finalistes” dans la course au contrat. Il est très rare qu’une décision se prenne immédiatement: l’employeur souhaite légitimement vous voir à l’oeuvre de façon plus concrète. On vous proposera donc des dates pour un contrôle de vos connaissances (nous y reviendrons ultérieurement) et/ou un court séjour au sein de la maison. N’oubliez pas de remercier votre interlocuteur, une fois l’entretien terminé et de soigner votre départ autant que vous l’avez fait en arrivant: une trop grande discrétion, même dictée par la timidité, ne donne jamais une image très flatteuse de soi! Une fois rentré chez vous, faites le point, notez vos impressions positives et négatives et attendez au moins le lendemain pour laisser exploser votre enthousiasme ou votre mécontentement: aller se présenter demande passablement d’énergie et la fatigue ne favorise pas l’objectivité et la lucidité. S’il s’avère cependant que vous n’êtes pas intéressé(e) par la place proposée, faites-le savoir par écrit ou par téléphone: vous éviterez de nombreux malentendus!