mieux-etre.ch

Cordon ombilical

La question

Je viens de perdre ma mère qui était très malade depuis de nombreuses années. Curieusement, je croyais m’être fait à l’idée de la voir “partir” et je voyais là une issue heureuse à tous ces mois de souffrances. Mais depuis sa disparition, je me sens très triste et j’ai de la peine à reprendre le dessus, comme on dit. Je sais ce qu’est le deuil, mais là c’est encore plus profond, comme si on m’avait enlevé une partie de moi. Pouvez-vous m’expliquer ce que c’est ?

 

La réponse du psy

Les liens qui nous unissent à notre mère sont extrêmement complexes et remontent à notre origine même. Lorsque, à notre naissance, le médecin coupe le cordon ombilical qui faisait de nous un être unique avec notre maman, il y a certes une rupture physique mais dont les implications, pour le nourrisson, ne seront comprises que bien plus tard, vers le huitième mois, au moment où il réalise qu’il est “autonome” et ne vit pas en symbiose avec cette personne qui le soigne et lui apporte chaleur et protection. Accepter cela constitue une étape essentielle de notre développement à tous mais il est bien clair qu’au plus profond de notre conscience, ce lien qui nous a permis la fusion avec celle qui nous a donné la vie reste intact, durant toute notre existence. A la mort de notre mère, notre psychisme doit, outre le deuil, accepter la cassure définitive de ce cordon ombilical “virtuel” qui nous a toujours accompagné et nous a apporté des bases aussi primordiales et indispensables que la confiance en soi, la capacité de nouer des contacts et d’aimer autrui et bien d’autres choses encore. Notre “maman” c’est en partie ce que nous sommes et c’est ce qui explique que le jour où elle quitte ce monde, c’est à un deuil particulièrement lourd que nous sommes confrontés. L’expliquer c’est une chose, le vivre c’en est une autre et je ne peux que vous souhaiter de pouvoir compter sur l’affection et le soutien de vos proches pour surmonter peu à peu cette séparation douloureuse...