mieux-etre.ch

Famille idéale

La question

J’ai 22 ans et je viens de me mettre en ménage avec mon ami. Mais face aux petits conflits qui ne manquent jamais, j’ai peur d’imiter inconsciemment le comportement de mes parents qui se disputent très fréquemment. Pensez-vous que je manque “d’entraînement” parce que je n’ai pas vécu dans un contexte suffisamment harmonieux ?

Le proverbe du sage Nô-Mi

Il n'y a pas lieu de craindre la tempête si l'on sait comment s'en protéger...

 

La réponse du psy

Imaginez un athlète qui s'entraîne sur une piste de mauvaise qualité. Le jour du championnat, dans d'autres conditions de course, sera-t-il désavantagé, par rapport à d'autres coureurs, parce que sa préparation n'aura pas bénéficié d'un contexte optimal, ou, au contraire, sera-t-il avantagé, parce que son entraînement aura été plus "rude" ? En fait, la réponse dépend plus de sa capacité, au moment crucial, de "gérer" les difficultés de la "compétition" et tant le passé que le présent auront un rôle dominant. Beaucoup d'adultes qui ont connu la souffrance d'une vie de famille en crise sont un peu dans la situation de cet athlète et, lorsque les problèmes inévitables de leur propre couple se profilent, ils craignent de revivre les conflits et les peurs qui les ont hantés durant leur enfance. Cette attitude est compréhensible mais part d'une idée qui est fausse, à savoir qu'il existe des familles parfaitement harmonieuses, protégées des difficultés liées à la cohabitation entre plusieurs personnes. Les querelles sont inévitables mais, à l'instar de l'athlète, tant que le couple est capable d'en gérer les causes et les effets, sur le moment, il n'y a pas de raisons de s'en faire.