mieux-etre.ch

Invasion des malpolis

La question

Je ne supporte pas que mes proches rotent ou pètent en public et je passe pour une personne “vieux-jeu” et dépassée. Mon fils et son épouse trouvent cela parfaitement normal, et mes réflexions tournent au vinaigre. Comment réagir ?

Le proverbe du sage Nô-Mi

Les principes sont comme le cuir de tes chaussures : trop mince, il ne protège rien. Trop épais, il étouffe le pied. Trop neuf, il demande à s’adapter. Trop ancien, il veut qu’on le change. Et c’est lorsqu’il est souple et agréable qu’il te conduit jusqu’au bout du monde...

 

La réponse du psy

Imaginez que vous avez une entrevue importante avec votre patron, en début d’après-midi. Vous mangez un rôti à l’ail et aux oignons et, lorsque vous entrez dans le bureau, en guise de salut vous envoyez quelques rots parfumés à l’arôme anti-vampire et lâchez quelques pets puissants et sonores au rythme de l’hymne national suisse... Bien entendu, votre chef ne garde pas la meilleure impression de vous ! Il vous met à la porte et vous décidez d’aller refaire votre vie dans un pays lointain. Même topo, vous êtes convoqué pour un entretien de la plus haute importance et, cette fois, vous vous abstenez. Manque de pot, le boss se met en colère et vous congédie. Vous venez de faire l’expérience de différences culturelles : en occident, les manifestations gazeuses du système digestif sont perçues comme un manque flagrant d’éducation, alors qu’ailleurs elles sont tolérées parfois même encouragées. En Inde, par exemple, le fait de roter après un repas est un signe de satisfaction qui honore le cuisinier ou la cuisinière et si vous omettez de le faire, vous sous-entendez que les mets n’étaient pas à votre goût. Vous avez certes parfaitement le droit d’être dérangé par des flatulences bruyantes, mais puisque vos réflexions à ce sujet provoquent des tensions et des disputes, je pense qu’il serait plus approprié de faire la sourde oreille. En effet, est-ce raisonnable d’attacher autant d’importance à des salves vaporeuses dont le seul tort est de ne pas être discrètes ? Et puis c’est bien connu, plus une personne montre de l’exaspération face à un comportement, plus on aura envie de la provoquer. Vous avez quatre possibilités : premièrement, vous vous mettez en colère. Avantage : vous exprimez votre point de vue. Désavantage : vous vous mettez votre famille à dos. Deuxièmement, vous faites semblant de rien. Avantage . vous coupez l’herbe sous les pieds de vos proches. Désavantage : vous devez faire le poing dans la poche. Troisièmement : vous faites pire, au point de choquer ceux qui vous entourent. Avantage : deux yeux pour un oeil, deux dents pour une dent. Désavantage : vous risquez tous d’être asphyxiés par les mauvaises odeurs, si tout le monde se met à dégager des bombes puantes. Quatrièmement (et c’est la solution que je choisirais), vous riez de leur attitude et de votre réaction. Avantage : vous exprimez ce que vous avez sur le coeur mais vous ne froissez personne. Désavantage : le rire favorise les pets et les rots. En conclusion, je vous dirais que toute forme de rigidité dans les attitudes est source de malheur. L’éducation c’est aussi les bonnes manières mais on peut se montrer beaucoup plus souple dans le cadre intime de la famille.