mieux-etre.ch

Travailleur de l'ombre

La question

Employé dans une grande entreprise, je travaille pour un patron qui me pique toutes mes bonnes idées et fait croire qu’il en est l’auteur. Je suis une sorte d’ombre qui produit la lumière pour quelqu’un d’autre et j’en ai assez ! Que me conseillez-vous de faire ?

Le proverbe du sage Nô-Mi

Ce n’est qu’en plantant tes graines que tu feras pousser des fleurs.

 

La réponse du psy

Votre situation est malheureusement assez courante : on utilise votre potentiel créatif, votre talent artistique et votre précieuse imagination pour pondre “des oeufs d’or” qui sont ensuite exploités par d’autres personnes peu scrupuleuses mais trop bien placées pour être attaquées. Cependant ne croyez pas que ce problème soit insoluble : en fait, il ne tient qu’à vous-même de vous révéler au grand jour. Bien entendu, c’est plus facile à dire qu’à faire mais comme dit le Sage Nô-Mi : “Ce n’est qu’en plantant tes graines que tu feras pousser des fleurs”. Si votre patron utilise vos idées et qu’elles sont effectivement bonnes, rien ne vous empêche de vous jeter à l’eau et de trouver un autre emploi où votre travail sera reconnu à sa juste valeur. Si ce n’est pas envisageable parce que la conjoncture n’est pas favorable, vous avez néanmoins la possibilité de prospecter le terrain, à gauche et à droite, et de vous faire connaître de cette manière. Lorsqu’une pierre précieuse brille dans l’obscurité, il suffit souvent d’un seul regard connaisseur pour la repérer. Tant que vous ne bougez pas, tant que vous vous laissez “exploiter”, personne n’a l’occasion de s’apercevoir que vous possédez une veine créative digne des plus grandes mines d’or de l’imaginaire. Bien entendu, cette démarche nécessite du temps, de la patience et beaucoup de volonté. Celui qui possède les munitions n’a cependant pas besoin de craindre d’entrer sur le champ de bataille : en effet, peu importe l’arme, si on a de quoi la nourrir... Vous n’êtes pas lié à votre employeur. c’est plutôt lui qui doit tout faire pour vous garder. S’il voit que vous commencez à tirer sur la laisse, il comprendra peut-être que c’est dans son intérêt de s’éclipser un peu pour laisser passer quelques rayons sur cette ombre dans laquelle vous dépérissez...