mieux-etre.ch

A gauche, toutes!!

La question

Cet été, je pars en vacances en Grande-Bretagne. J’hésite à louer une voiture sur place ou à prendre la mienne. Il faut dire que je n’ai encore jamais circulé à gauche. Que me conseillez-vous?

 

La réponse du psy

Au début, c’est une sensation déroutante (c’est le cas de le dire...): à peine débarqué du ferry, toute la circulation est à l’envers et vous devez faire particulièrement attention à “couper” ces automatismes qui pourraient vous mettre en fâcheuse posture. Typiquement, le giratoire où, machinalement, vous vous engagez en gardant votre droite. Et pan! vous vous retrouvez nez à nez avec une voiture qui arrive dans l’autre sens. Caramba! Les habitudes vous donnent des sueurs froides. Mais pratiquement tous les conducteurs vous diront à quel point ce n’est qu’une question de kilomètres: très vite, vous vous adaptez aux nouvelles conditions et au bout d’un certain temps, vous retrouvez le plaisir d’avoir un volant entre les mains. D’ailleurs, une statistique surprenante montre que les accrochages dus à ce changement surviennent plutôt au moment du retour: l’automobiliste s’est tellement concentré pour modifier son comportement sur la route, qu’il s’emmêle les pinceaux lorsqu’il doit revenir à la “normale”. C’est d’ailleurs un phénomène courant que l’on peut observer dans de nombreux domaines: l’effort à fournir pour surmonter un obstacle est bien souvent moins important que celui qu’impose la réadaptation à la routine. Donc, en principe, même si vous aurez à vous concentrer davantage à l’arrivée sur les routes d’Angleterre et à votre retour à la maison, je ne pense pas que ce soit particulièrement risqué de vous aventurer en voiture dans le pays où l’on conduit à gauche. C’est une question d’adaptation et, en tant qu’automobiliste chevronné, vous n’aurez sans doute pas de peine à “inverser” vos habitudes.

Maintenant, faut-il louer sur place une automobile avec le volant à droite ou partir à l’assaut des kilomètres avec votre propre voiture? Il y a le pour et le contre dans les deux cas de figure. La location a de multiples avantages: vous arrivez en Angleterre par avion, par train ou par bateau et hop, vous signez quelques papiers et vous poursuivez votre route en bagnole que vous pouvez déposer à n’importe quel moment de votre périple. Pratique et simple. Je ne me perdrai pas dans le dédale des problèmes juridico-administratifs en cas d’accident, d’accrochage ou de litige car, de toutes façons, c’est toujours la panique à bord lorsque la tuile vous tombe su la tête. Je retiendrai en revanche le fait qu’en plus de vous adapter aux nouvelles conditions de trafic, vous circulerez à bord d’une automobile que vous ne connaissez pas bien et qui a toutes les commandes à l’envers, ce qui vous demandera un effort de concentration encore supplémentaire. Si vous optez pour cette solution, choisissez un modèle à vitesses automatiques: c’est ce que les conducteurs qui en font l’expérience recommandent pour des raisons évidentes de simplicité, de confort et de commodité. Avantage certain de l’option “location”: dans les parkings et face aux nombreux automates qui jalonneront votre route, vous serez toujours du “bon” côté. Allez prendre un ticket à droite coincé sous votre volant à gauche et vous apprécierez à leur juste valeur les performances des contorsionnistes de cirque...

Personnellement, je vous conseillerais cependant de faire le voyage avec votre propre voiture: vous la connaissez bien, elle ne vous réserve pas de surprises et la seule nouveauté c’est de rouler à gauche. Bien sûr, en cas de pépin ou de panne, c’est la galère, suivant où vous vous trouvez. Pas sûr que le petit garage au fin fond des landes écossaises a nécessairement en stock LA pièce qui vient de lâcher sur votre quatre-roues qui, dans le pays, n’est même pas importée... Mais avouez que la probabilité que cela vous tombe dessus est minime! Parmi les désavantages réels, je retiendrais néanmoins ceux liés à la topologie des lieux et des routes: comme je le mentionnais plus haut, certaines situations, comme la prise d’un ticket dans un parking ou certaines manoeuvres compliquées à effectuer sans se tromper de côté vous procureront sans doute quelques sensations fortes. Mais les vacances, c’est fait pour se dépayser, n’est-il pas vrai? Je vous suggère de vous munir de cartes très précises des régions et des villes que vous allez traverser et de ne pas circuler l’oeil rivé sur les noms des rues pour repérer celle où se cache votre hôtel. C’est en effet dans ces situations que vous risquez le plus d’entendre un bruit de tôles froissées. Mais c’est là un problème qui se présente partout, dès que l’on circule dans un endroit que nous ne connaissons pas et que nous découvrons au fur et à mesure. Le maître mot, dans ce cas, c’est bien entendu la prudence et mieux vaut perdre cinq minutes à s’arrêter dan un coin tranquille pour retrouver son chemin que de passer une bonne heure à se dépatouiller avec un constat de police...