mieux-etre.ch

Accepter et comprendre

La question

Divorcée, avec deux enfants à ma charge, je me suis remariée il y a quelques années. Ma fille aînée est très jalouse de ma relation avec son beau-père, au point de créer tensions et conflits. Pourtant, j’essaie de lui donner beaucoup d’amour et de lui consacrer du temps. Comment faire mieux ?”

Le proverbe du sage Nô-Mi

Le temps est le plus beau don de la vie: il permet de grandir, d'apprendre mais aussi d'oublier...

 

La réponse du psy

Lorsqu’une famille subit la douloureuse épreuve du divorce, les conséquences sont souvent très difficiles à gérer. A mon avis, la jalousie dont fait preuve votre fille trouve son origine dans deux sources de conflits qu’elle ne parvient pas à maîtriser : d’une part, à ses yeux, votre mari prend la place légitime de son propre père et elle doit l’accepter comme un membre de sa famille, ce qui n’est pas évident si l’on songe que pour un enfant ou un adolescent, les parents forment un tout indissociable. La cassure que provoque la séparation, quel qu’en soit le contexte, provoque inévitablement un traumatisme que seul le temps est en mesure de guérir. D’autre part elle a de la peine à comprendre comment vous pouvez construire une relation harmonieuse et privilégiée avec un “inconnu”, alors qu’avec son père, ce fut un échec. Ces deux raisons créent en elle un double sentiment de frustration : non seulement les circonstances de la vie ont détruit cette cellule d’amour fondamentale que l’on appelle le noyau familial (le père et la mère), mais encore elle doit assumer le fait que vous avez ouvert votre coeur à un autre homme qui “vole” la place de son papa. Votre fille ne vous reproche pas de ne pas lui donner assez d’attention mais elle ne parvient pas à accepter que vous ayez pu ainsi “trahir” la famille que vous formiez autrefois. Il est dès lors compréhensible qu’elle sème la zizanie, seule façon de combattre cette nouvelle personne considérée comme un intrus... Il n’y a pas de solution miracle à ce problème. Je vous conseille néanmoins de laisser votre fille exprimer à vous et à votre mari sa colère et son dépit, sans la blâmer et sans lui faire de reproches. Par ailleurs, multipliez les occasions où votre fille participe avec vous et avec son beau-père à diverses activités de loisirs. Créez un climat de confiance qui rétablisse dans son esprit l’image d’une famille solide et unie, malgré les aléas du destin. Enfin, soyez indulgente et patiente à son égard, car ce n’est qu’en laissant l’eau couler sous les ponts qu’on permet à la rivière de rejoindre la mer...